Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, le Groupe VYV soutient « le reflexe Cyclamed », et invite chacun à adopter un bon usage du médicament et à recycler ses médicaments non utilisés en les rapportant à son pharmacien. Un geste qui permet de préserver l’environnement, la santé individuelle et la sécurité sanitaire domestique.

 

Le Groupe VYV et ses entités s’impliquent depuis 5 ans aux côtés de Cyclamed pour sensibiliser les adhérents, clients, patients… au bon usage des médicaments et à leur recyclage. Tout au long de l’année, de nombreuses actions de sensibilisation sont menées par les mutuelles pour informer et renforcer la prévention : réseaux sociaux, magazines, sites internet, médias sociaux, ateliers de prévention.

En cette semaine européenne de réduction des déchets (du 16 au 24 novembre 2019), le Groupe VYV invite tout particulièrement chacun à être acteur de la réduction des déchets et du recyclage de ses médicaments ! Il publie ainsi, en partenariat avec Cyclamed, un guide du bon usage du médicament.

Des français de plus en plus impliqués

Les français sont de plus en plus impliqués dans le tri de leurs déchets, et en particulier dans celui du retour des médicaments non utilisés (MNU) à l’officine : les médicaments font partie du top 5 des produits triés par les Français*. Si 9 personnes sur 10 identifient bien les médicaments à rapporter en pharmacie, 92% des personnes ne recyclant pas encore leurs médicaments indiquent être prêts à le faire. C’est le résultat d’une prise de conscience écologique de plus en plus prononcée des citoyens.

En 2018, 10 827 tonnes de médicaments non utilisés par les ménages ont ainsi été collectées par les pharmacies françaises et valorisées dans le circuit de recyclage Cyclamed, à des fins de valorisation énergétique. La moyenne nationale s’élève à 162 grammes par habitant, soit l’équivalent de 50 boites de médicaments par an. La valorisation énergétique réalisée via l’incinération a ainsi permis d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7 000 logements.

Pourquoi et comment trier ?

Le principe est simple : les médicaments non utilisés, à usage humain ne doivent pas être jetés dans les poubelles d’ordures ménagères, ni les toilettes, sous peine de polluer les sols, les rivières et les nappes phréatiques. Entamés ou non, périmés ou non, et hors produits de santé (parapharmacie, compléments alimentaires et produits d’hygiène), les MNU doivent être rapportés au pharmacien, après avoir jeté les emballages cartons et notices papier dans le tri sélectif du domicile.

En plus de préserver l’environnement, le recyclage des médicaments permet de protéger le foyer de risques domestiques, notamment sur les enfants en bas âge et les personnes âgées qui peuvent ingérer ou confondre les médicaments avec d’autres produits.

A lire aussi : Infographie – Que deviennent les médicaments que j’ai rapportés à la pharmacie ?

* Source : Etude barométrique BVA mars 2019

Un circuit clair et traçable

Cyclamed est l’éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour collecter et valoriser l’ensemble des médicaments non utilisés sur le territoire. Le dispositif Cyclamed permet d’éliminer les MNU de manière sécurisée, tracée, locale, dans le respect des normes environnementales, et à des fins de valorisation énergétique : un modèle d’économie circulaire positif et vertueux.

 

Contactez-nous

* Champs requis
Il faut cocher ce champs
  • Chorum
  • Harmonie Fonction Publique
  • Harmonie Mutuelle
  • MGEFI
  • MGEN
  • MMG
  • MNT
  • SMACL