Le Groupe VYV dénonce l’injustice de la surtaxe exceptionnelle

Le gouvernement souhaite que les 300 plus grandes entreprises françaises s’acquittent d’une « surtaxe exceptionnelle » destinée à rembourser une partie de la taxe sur les dividendes instaurée sous le quinquennat de François Hollande, mais invalidée récemment par le Conseil constitutionnel.

La mesure devrait concerner les sociétés qui ont plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le taux de l’impôt sur ces sociétés devrait passer cette année de 33 % à 38 %. Il montera à 45 % pour les entreprises dont la performance annuelle dépasse les 3 milliards de CA.

Par cette mesure le gouvernement demande à ces entreprises de réaliser un effort considérable et « fait appel à leur sens civique ».

Dans les faits cette mesure, qui devrait permettre à l’Etat de rembourser une taxe sur les dividendes invalidée par le Conseil Constitutionnel, risque d’impacter sans discernement les mutuelles, qui sont justement des entreprises ne versant pas de dividendes.

Les mutuelles ne sont pas des sociétés capitalistiques ; elles n’ont ni actionnaires, ni dividendes. Leur finalité n’est jamais le profit mais le bien commun de leurs adhérents. Pour une mutuelle les profits n’appartiennent pas à quelques-uns, mais profitent à tous.

Au quotidien, les mutuelles associent développement, performance et utilité sociale. Elles réinvestissent leurs excédents dans des actions de prévention gratuites pour les adhérents, dans des actions de solidarité permettant à chacun de faire face aux aléas de la vie, dans le développement de l’offre de soins par la création de cliniques, d’Ehpad, dans l’innovation…

Imposer aux mutuelles de supporter cette nouvelle taxe est doublement injuste.

  • D’une part, elle réduira d’autant la capacité des mutuelles à partager les excédents au profit de l’intérêt général.
  • D’autre part, elle vise à rembourser une taxe sur les dividendes par des acteurs qui proposent résolument un modèle de développement alternatif au capitalisme et qui militent contre la financiarisation de notre société.

 Le Groupe VYV s’affirme comme un entrepreneur de solidarités et porte la promesse d’une protection sociale globale, durable, performante et solidaire.

 

 

 

* Champs requis
Il faut cocher ce champs

Le rendez-vous
des cent jours

La constitution de notre groupe ne s’inscrit pas dans une course à la taille. Notre projet est centré sur notre volonté d’apporter plus de services à nos adhérents, de proposer des réponses concrètes aux enjeux d’aujourd’hui. Cet engagement d’efficacité se traduit par cette newsletter des 100 jours. Cette lettre dressera en début 2018 le bilan des 100 premiers jours du groupe, des actions mises en place, des chantiers initiés. Laissez-nous vos coordonnées et vous recevrez notre toute première newsletter, début 2018.
Save the Date !

Contactez-nous

* Champs requis
Il faut cocher ce champs