Le Groupe VYV, l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) et Fonds Actions Addictions (F2A) ont organisé, le 5 février dernier, à l’invitation d’Audrey Dufeu-Schubert, députée de Loire-Atlantique, une rencontre parlementaire sur la prévention de la consommation excessive d’alcool chez les jeunes.

Une rencontre parlementaire sur la prévention de la consommation excessive d’alcool chez les jeunes

L’alcoolisation des jeunes est une véritable question de santé publique, largement abordée au cours des échanges parlementaires dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019.

Afin de poursuivre le débat sur les risques auxquels l’alcool expose les jeunes et sur la politique de prévention à mettre en œuvre, la députée de Loire-Atlantique Audrey Dufeu-Schubert a souhaité organiser une rencontre parlementaire en collaboration avec le Groupe VYV, l’ANPAA et Fonds Actions Addictions.

Autour d’elle, plusieurs spécialistes du sujet ont fait ainsi fait part de leur point de vue et de leur expertise sur cette problématique : Karine Gallopel-Morvan, professeure des universités à l’EHESP, Isabelle Hébert, directrice Services Innovants du Groupe VYV et directrice générale de la MGEN, Stéphane Junique, vice-président du Groupe VYV et président d’Harmonie Mutuelle, Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions et professeur d’addictologie et de psychiatrie, Nicolas Prisse, président de la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives), Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions et professeur d’addictologie et de psychiatrie, et Nicolas Simon président de l’ANPAA et professeur de médecine spécialisé en addictologie.

Des mesures proposées par le Groupe VYV

Sur la politique de prévention à mener, Stéphane Junique a appelé à l’abondement, à hauteur de 100 millions d’euros, du fonds de lutte contre les addictions liées aux substances psychoactives par la taxation de la publicité sur l’alcool. Il préconise également un mois de janvier sobre (Dry january) sur le modèle du « Mois sans tabac » avec le soutien des pouvoirs publics. Enfin, il a expliqué que le Groupe VYV, qui travaille déjà au côté de l’Assurance Maladie, souhaite poursuivre cette collaboration pour mettre en place de nouvelles mesures de prévention.

Contactez-nous

* Champs requis
Il faut cocher ce champs
  • Chorum
  • Harmonie Fonction Publique
  • Harmonie Mutuelle
  • MGEFI
  • MGEN
  • MMG
  • MNT
  • SMACL