Stéphane Junique, vice-président délégué du Groupe VYV et président d’Harmonie Mutuelle est intervenu sur le plateau de BFM Life sur BFM Business, le 16 novembre 2019. A l’occasion de cet interview, il a fait le tour des différentes échéances à venir pour Harmonie Mutuelle et le Groupe VYV.

 

Le 16 novembre dernier, Stéphane Junique, vice-président délégué du Groupe VYV et président d’Harmonie Mutuelle était l’invité de BFM Life. Réforme du 100 % santé, télémédecine, pertinence du modèle mutualiste… Stephane Junique n’a évité aucun des nombreux sujets abordés lors de cet entretien d’une douzaine de minutes avec Julien Gagliardi. Morceaux choisis.

Réforme du 100 % santé

« C’est une réforme avec laquelle nous sommes d’accord car elle va dans le sens du progrès social. Le reste à charge est encore trop important dans certains domaines, c’est pourquoi avec le Groupe VYV et notre réseau de soins conventionné, Kalixia / Kalivia, nous irons dans les années à venir vers des métiers sur lesquels nous ne sommes pas aujourd’hui. (…) Les diététiciens, les coachs sportifs,  le fait d’aller au delà de la simple négociation de la chambre particulière dans les hôpitaux et les établissements… Le conventionnement mutualiste demain sur ces domaines va s’accentuer. »

Au-delà du simple métier d’assureur

« Notre métier est d’être un acteur du mieux-vivre tout simplement. Nous sommes plus qu’un acteur du remboursement complémentaire à la Sécurité sociale. Nous avons développé près d’une vingtaine de métiers sur l’offre de soins et de services qui vont de la petite enfance à la gestion de cliniques ou d’établissements pour personnes âgées et / ou dépendantes par exemple. Nous sommes présents à des moments clés de la vie, nous sommes aussi engagés sur l’habitat et le logement de demain. »

Le modèle mutualiste

« Le modèle est pérenne car il est non lucratif et qu’il s’inscrit dans le temps long. La santé est aussi un sujet du temps long. Pour être en bonne santé à un âge avancé, il faut s’en occuper dès le plus jeune âge, d’où l’importance de s’inscrire dans des parcours de santé et de vie »

« Nous avons un modèle qui nous permet de réinvestir dans la protection sociale de nos adhérents et d’investir dans des activités essentielles à l’accompagnement de nos adhérents tel que l’offre de soins et de services de proximité. (…) Cette activité est structurante pour accompagner les stratégies d’investissements sociales dont notre pays a besoin. »

« Toutes les solutions qui sont à construire pour améliorer notre système de santé sont des sujets de coordination et de mutualisation. »

« Nous sommes des acteurs de solutions au regard des différents sujets de protection sociale qui concernent notre pays. Par exemple, dans la coordination avec les professionnels de santé, nous avons une expérience dans la mise en place de services médicaux de proximité dans des territoires fragilisés. »

« Nous nous engagerons d’une manière très forte sur ce que l’on appelle les C.P.T.S (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé), nous interviendrons pour faciliter la coordination entre les différents acteurs. »

Les prochains enjeux en matière de santé

« Nos priorités sont au nombre de trois :

· La prévention car c’est ce qui nous permet d’éviter les problèmes de santé et surtout de réduire les inégalités.

· L’amélioration des parcours de soins en innovant, car nous sommes des maillons sur ces chaines de santé et de prise en charge. Nous innovons en assemblant nos différentes briques de métiers.

· L’habitat, il est important de créer les logements de demain qui permettront de donner la possibilité aux personnes qui le souhaitent de rester le plus longtemps possible à domicile, dans la dignité, en leur apportant des services et en les accompagnant. »

L’intégralité de l’interview de Stéphane Junique

Contactez-nous

* Champs requis
Il faut cocher ce champs
  • Chorum
  • Harmonie Fonction Publique
  • Harmonie Mutuelle
  • MGEFI
  • MGEN
  • MMG
  • MNT
  • SMACL