L’économie sociale, le futur de l’Europe

Le Groupe VYV a animé un atelier thématique nommé « Vision croisée sur l’Europe de la santé » lors de l’événement « L'économie sociale, le futur de l'Europe ». Ce sommet européen se tenait les 5 et 6 mai dernier au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg. Retour sur deux jours d’échange fructueux.
L’économie sociale, le futur de l’Europe
Date de publication: 16 mai 2022

Les 5 et 6 mai dernier, l’événement « L’économie sociale, le futur de l’Europe » se tenait au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg. Deux jours durant, cette manifestation a permis aux acteurs européens de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) d’échanger, de partager, de mutualiser et de construire autour des thématiques qui les rassemblent, parmi lesquelles, entre autres :

  • la reconnaissance de l’économie sociale au sein de l’Union européenne et la mise en œuvre du Plan d’action dévoilé par le Commissaire aux Affaires sociales et à l’Emploi, Nicolas Schmit,
  • les transitions verte et digitale de l’UE,
  • le cadre légal commun et les besoins spécifiques des entreprises de l’économie sociale,
  • les moyens d’encourager l’entrepreneuriat social et de développer les compétences des acteurs,
  • les leviers pour favoriser l’accès aux financements.

Cet événement a été rythmé par des plénières, des conférences et des tables rondes notamment. Partie prenante, le Groupe VYV organisait l’atelier participatif « Visions croisées sur l’Europe de la santé et la Jeunesse ».

Concrétiser une Europe favorable à la santé des jeunes

Au cours de ce temps fort, différents sujets ont été abordés, tous gravitant autour des enjeux de santé pour les jeunes Européens. Les intervenants, partageant les points de vue depuis leurs diverses organisations (Comité Economique et Social Européen, Solidaris, Commission européenne, IPSE…), étaient unanimes quant à la nécessité d’en finir avec la seule « approche par les risques » lorsqu’il s’agit de politique de santé pour les jeunes. Maxime Thorigny, président de la Commission Jeunes du Groupe VYV déclarait à ce sujet : « Il faut appréhender la santé comme l’OMS l’a définie : un état complet de bien-être physique, mental et social ». Pour concrétiser une Europe favorable à la santé des jeunes, il faut selon lui définir les déterminants de santé pour lesquels il faut agir en priorité. Il a par exemple fait part de l’urgence de développer les dispositifs d’accompagnement et de prévention en matière de santé mentale et d’accès au logement.

L’atelier participatif a aussi permis, à travers des échanges animés entre des représentants de l’ESS (AG2R, Croix-Rouge …) et de leurs coupoles (FNMF, ICMIF, Association des Assureurs Mutualistes), de partager plusieurs projets qui pourraient faire l’objet d’une mobilisation d’acteurs de l’ESS en France et en Europe.

Des premières pistes de réflexion

Par ailleurs, la réflexion autour des prochaines étapes de la construction d’une Europe de la santé se poursuivra dans les mois à venir. Le Parlement européen, le Conseil et la Commission ont en effet reçu le 9 mai dernier les conclusions de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Ce rapport, issu d’un processus inédit de consultation contient des propositions de réformes de l’UE, dont 16 concernant la santé, y compris en passant par une révision du traité, comme le président de la République l’a lui-même évoquée. Parmi les pistes proposées :

  • la généralisation des formations aux premiers secours ;
  • la mise en place de conseils locaux de la jeunesse ;
  • la gratuité des soins dentaires etc…

Acteur majeur de santé globale, notre groupe continuera pour sa part d’œuvrer en faveur de la santé des Européens et à être force de propositions et d’actions auprès des pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge de celle-ci.

Retour en haut de page