L’événement « La mort, si on en parlait ? » disponible en replay

La troisième édition de « La mort, si on en parlait ? », organisée par le Groupe VYV et MAIF, s’est tenue à Nantes les 4 et 5 novembre derniers en format phygital. Retrouvez dès maintenant, sur le site de l’événement les différentes conférences et keynotes en replay.

10 000 personnes ont participé à la 3e édition de l’événement « La mort, si on en parlait ? » (en présentiel ou connectés sur le site) organisée par le Groupe VYV et MAIF, les 4 et 5 novembre derniers. Deux jours d’échanges, d’expériences et de conférences pour requestionner la mort au XXIe siècle proposés à la Cité des congrès de Nantes et en direct sur le site dédié.

La mort, abordée de manière inédite et positive

Axé sur trois thèmes principaux, le deuil, l’impact dans la société et les usages numériques, « La mort, si on en parlait ? » a pu compter sur l’intervention de personnalités telles que :

  • Stéphane Allix, journaliste, écrivain et fondateur de l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires (INREES) ;
  • Laurence Devillers, professeur émérite en intelligence artificielle ;
  • Christophe Fauré, psychiatre, écrivain et psychothérapeute ;
  • Marie de Hennezel (psychologue, psychothérapeute et écrivaine) ;
  • Delphine Horvilleur, rabbin, philosophe et auteure de « Vivre avec nos morts ».

 Et la présence de Stéphane Junique, président du Groupe VYV, et Thierry Monminoux, vice-président du Groupe MAIF.

 A noter également, les interventions de collaborateurs de notre groupe à l’instar de Valérie Demarle, directrice VYV3 pôle personnes âgées et du Pr Gérard Dabouis, responsable adjoint du centre d’éthique de la clinique Jules Verne, lors de la conférence « La mort à l’hôpital : comment on en parle ? » ; d’Annaëlle Leneveu, psychologue réseau VYV3 – Pays de la Loire dans la keynote « L’expérience particulière de pré-deuil pour les familles qui accompagnent un proche ayant des troubles cognitifs » ; de Claire Biltz, psychologue RMA, dans la keynote « « La mort, si on laissait nos mourants nous en parler » ou encore de Patrick Hugon, directeur offres prévoyance du Groupe VYV sur le sujet « Être ou ne pas être imprévoyant ? »

Autres grands temps forts : la conférence spectacle de « A mourir de joie », créé par Sandra Meunier (art thérapeute) qui a permis d’aider à dédramatiser la fin de vie grâce à l’humour et « l’apéro de la mort », animé par Happy End, pour échanger sur la fin de vie, la mort ou le deuil et partager son ressenti dans un cadre bienveillant. Une exposition a également permis aux professionnels du deuil, de répondre aux questions des visiteurs et de faire découvrir des initiatives innovantes.

Revivez les moments forts de l’événement grâce aux replays accessibles sur le site de l’événement. 

© Bernard Le Bars / MAIF

Zoom sur le monde de l’éducation et la mort

Le Groupe MGEN et MAIF, ont réalisé une enquête nationale avec l’IFOP sur le sujet de « la mort à l’école » qui révèle notamment (découvrir l’infographie) que 41% des Français déclarent penser régulièrement à la mort.

Dans le cadre de l’événement « La mort, si on en parlait ? », l’une des tables rondes a été dédiée à ce thème, afin d’apprendre à se préserver et à adopter la bonne posture face au décès d’un élève, d’un personnel de l’école ou d’un acteur de la communauté éducative. Les intervenants ont partagé leurs expériences pour briser les tabous et permettre d’accompagner au mieux les élèves d’aujourd’hui, citoyens de demain.

Groupe VYV, Entreprneur du mieux-vivre