Vieillissement de la population : réussir le virage domiciliaire

Au printemps dernier, le Groupe VYV réunissait différentes personnalités afin de débattre de la question du maintien à domicile dans un contexte de vieillissement de la population. Une priorité stratégique pour notre groupe mutualiste.
Vieillissement de la population : réussir le virage domiciliaire
Date de publication: 11 janvier 2023

La problématique est connue : on estime qu’avant 2030 en France, il y aura en moyenne 20 000 personnes dépendantes supplémentaires par an, et que ce chiffre risque de monter à 40 000 par an après 2030*. Comme l’explique Serge Guérin, sociologue, « le début du vrai mur du grand âge, c’est 2026. En 2026, les premières générations du babyboom vont arriver au-delà de 80 ans, et là, on aura une explosion pendant 30 ans. Nous ne pourrons pas accompagner tout le monde en EHPAD, donc il faudra trouver d’autres solutions ». Tout en gardant à l’esprit que la majorité des Français souhaite rester à domicile.

Comment répondre à ce souhait ?

  • En développant des solutions complémentaires

Il existe des alternatives à la notion de domicile au sens logement individuel : les habitats communs, les résidences seniors, ou encore les colocations entre seniors. Cela suppose de dépasser la dichotomie chez soi/EHPAD.

  • En construisant un territoire du « care » autour de la personne âgée

La prévention – tant physique que cognitive – est la principale mesure pouvant être mise en place avant que le choix entre rester à domicile ou aller en institution ne se pose. Le maintien du lien social est également très important pour favoriser le bien vieillir, de même que l’accessibilité des services à domicile au sein des territoires.

  • En accordant au domicile les moyens et l’organisation qu’il mérite

Les Pouvoirs publics ne financent pas le maintien à domicile suffisamment. Comme le souligne Amir Reza-Tofighi, PDG de Vitalliance, une structure spécialisée dans le maintien de la qualité de vie au domicile pour les personnes âgées et/ou en situation de handicap : « En 2021, pour dix euros supplémentaires accordés à l’autonomie, neuf vont à l’EHPAD et un vers le domicile ».

  • En imaginant de nouveaux modèles pour les métiers de la santé et de l’accompagnement

Il s’agit de recruter, former, valoriser et autonomiser les personnels des métiers de la santé.

 

Le domicile, notre priorité stratégique

Militants pour le droit à la santé pour tous, nous souhaitons accompagner les seniors dans leur parcours de vie en préservant leur autonomie. Avec une exigence : respecter leur liberté de choix. Fort de ses différents métiers (assurance, soins et accompagnement, logement), le Groupe VYV ambitionne d’être reconnu comme un acteur de référence du domicile. Notre atout : être en mesure d’offrir une réponse globale aux personnes en perte d’autonomie, en termes de confort et de sécurité.

 

*Dominique Libault, Grand âge et autonomie, mars 2019

Retrouvez le livret virage domiciliaire

Faire du virage domiciliaire une réalité

Retour en haut de page