VYV3 s’engage contre la dénutrition

Après le succès de l’édition 2020, la Semaine nationale de la dénutrition revient du 12 au 20 novembre 2021. Pour la deuxième année consécutive, la Mutualité Française y est associée. Dans ce cadre, nombre d’établissements et d’acteurs de VYV3 se mobilisent dans la lutte contre la dénutrition à travers le territoire.

Pourquoi une Semaine nationale de la dénutrition ?

Cet événement prévu dans le Plan National Nutrition Santé 2019-2023 permet aussi bien de sensibiliser le grand public que les professionnels du soin et de l’accompagnement à propos des enjeux, des actions préventives et curatives de cette pathologie silencieuse. Peu connu du grand public, la dénutrition est pourtant un phénomène d’ampleur et un véritable enjeu de santé publique en France. En effet, elle peut concerner tous les âges de la vie (enfants, adultes et personnes âgées) et chaque année, ce sont près de 2 millions de Français qui sont touchés : un patient hospitalisé sur trois, 40% des malades atteints d’un cancer, près de 700 000 personnes âgées à domicile ou en Ehpad… Avec la crise sanitaire et le confinement, une aggravation de la dénutrition a été constatée, notamment chez les personnes âgées et les malades chroniques, principales victimes du coronavirus. Mandaté par le ministère des Solidarités et de la Santé, le Collectif de lutte contre la dénutrition, en partenariat avec la Mutualité Française, organise et coordonne les actions autour de la Semaine nationale de la dénutrition en France.

Nous devons garder à l’esprit que le plaisir de manger est fondamental à tout âge, et que pour réussir à faire manger les personnes âgées, c’est un peu comme en amour : ce qui compte avant tout, ce sont les preuves.
Michèle Delaunay
Députée de Bordeaux (33), ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie de mai 2012 à mars 2014, médecin cancérologue au CHU de Bordeaux (33)

La dénutrition est un état pathologique se caractérisant par un déséquilibre de la balance énergétique, soit une insuffisance des apports au regard de nos besoins nutritionnels. Les patients atteints de dénutrition souffrent d’une déficience immunitaire aiguë qui peut générer des troubles multiples (risque de chute, fonte de la masse musculaire, retentissement psychique et relationnel) et conduire à de nouvelles infections, voire à d’autres complications. Dans les cas les plus graves, elle peut entraîner la mort.

Quelles sont les actions des entités VYV3 ?

Que ce soit au sein des résidences autonomie, des Ehpad, des accueils de jour Alzheimer, des foyers d’accueil médicalisés pour personnes en situation de handicap, des cliniques et des pharmacies mutualistes ou encore des SSIAD (services de soins infirmiers à domicile), les entités de VYV3 multiplient les initiatives en Centre-Val de Loire, en Lorraine, en Pays de la Loire, en Nouvelle-Aquitaine, en Bretagne, en Bourgogne et dans le Nord.

Le sujet de la dénutrition est primordial au regard des activités de VYV3 et tout particulièrement les activités personnes âgées et personnes en situation de handicap, c’est pourquoi nous nous y investissons pleinement. Et les entités VYV3 l’ont bien compris ! Pour preuve, le nombre d’évènements de formation et de sensibilisation mis en œuvre sur l’ensemble des territoires. Cet élan doit désormais aller au-delà de la semaine nationale et s’inscrire pleinement dans nos actions quotidiennes de prévention.
Natacha LECAS
Directrice nationale Personnes âgées, VYV3
  • Des actions auprès des patients / résidents

Afin de prévenir et de lutter contre la dénutrition, les établissements VYV3 s’adressent aux principaux concernés par ce phénomène : les patients et les résidents. C’est dans une approche gustative et/ou visuelle ludique et en s’appuyant sur l’expertise des professionnels de santé tels que des diététiciens que des repas enrichis avec menus spéciaux, des goûters hypercaloriques / hypocaloriques, des ateliers cuisine, des bilans sur l’hygiène bucco-dentaire, des activités cognitives, des dégustations à texture modifiée, des animations type « quiz » / défis ou encore l’élaboration de carnets de recettes sont, par exemple, proposés.

  • Des actions auprès des professionnels

Parce que les professionnels du soin et de l’accompagnement sont les premiers à pouvoir prévenir la dénutrition, en détecter les signes et engager des traitements pour la guérir, les établissements VYV3 mènent des actions spécifiques envers eux. Ainsi des questionnaires « Comment dépister la dénutrition » peuvent leur être remis, des rencontres avec des médecins coordonnateurs et des sessions de formation avec des nutritionnistes sont organisées pour comprendre les effets de la dénutrition, les troubles de la déglutition et les solutions envisagées, et pour connaître les besoins nutritionnels des personnes âgées.

  • Des actions auprès du grand public

Les actions envers les citoyens sont principalement destinées à les sensibiliser au phénomène de la dénutrition. Pour ce faire, les entités VYV3 emploient des moyens d’information divers et variés tels que la communication et la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux, l’affichage et la distribution de flyers aux familles au sein des établissements, la mise en place de stands avec des conseils prodigués par des diététiciens pour une alimentation équilibrée, des articles dans les journaux locaux…

Suivre l’événement sur les réseaux sociaux : #SemaineDenutrition2021

  • Flyer sur la dénutrition
    PDF - 2 Mo
Groupe VYV, Entreprneur du mieux-vivre