Foncièrement engagé

Engagé par nature, notre groupe, premier acteur mutualiste de santé et de protection mutualiste, s’est plus que jamais mobilisé pour développer des solutions au service du mieux-vivre de nos adhérents, clients, patients et habitants.

Notre modèle mutualiste, garde-fou du système français de protection sociale

Notre modèle mutualiste, garde-fou du système français de protection sociale

Face à la crise sans précédent déclenchée par l’épidémie de coronavirus, notre groupe, premier acteur mutualiste de santé et de protection sociale en France, a prouvé la solidité de son modèle et démontrer son utilité sociale. Thierry Beaudet, président du Groupe VYV et Olivier Arlès, directeur général par intérim et directeur finances et risques, reviennent sur une année forcément hors normes où la puissance du collectif a été essentielle.

Quels enseignements tirez-vous de l’année 2020 ?

Thierry Beaudet. Le profond attachement de la population française à son système de protection sociale. Ce dernier a joué un rôle doublement majeur en garantissant un accès égalitaire aux soins de santé mais aussi, la sécurité de l’emploi et du revenu de chacun, par une aide directe ou un soutien aux entreprises. Au final, notre modèle social d’État providence à la française reste un bon amortisseur de crise. Pour autant, le contexte a amplifié certaines inégalités, à commencer par les conditions de confinement. Il est donc temps de réhabiliter la notion de solidarité qui forme, avec la liberté et la justice, le triptyque du bien vivre ensemble.

Olivier Arlès.  Si nos vies sont perturbées depuis plus d’un an, la mobilisation des collaborateurs du groupe n’a elle connue aucun temps mort. Je tiens à les remercier pour leur engagement inconditionnel et j’ai une pensée particulière pour ceux qui ont vécu l’épreuve de la perte d’un proche ou souffert intimement des conséquences de la maladie ou de l’isolement. Chacun des métiers de notre groupe a été fortement sollicité pendant cette crise. Mais plus encore, c’est par la combinaison de l’ensemble de nos solutions que le Groupe VYV et ses entités ont pu accompagner pleinement nos adhérents, patients, clients, habitants, et plus largement l’ensemble des Français, durant cette période.

En quoi la crise a-t-elle révélé la solidité du modèle du Groupe VYV ?

Th. B. Nous avons d’abord su agir et réagir rapidement dans toutes les composantes du groupe, et notamment au niveau des équipes de VYV3, pour mieux nous mobiliser sur les métiers de l’assistance, du soin et de l’accompagnement. Nous sommes montés en première ligne sans avoir le temps d’avoir peur ! C’est grâce à la solidité du groupe et aux liens noués entre ses entités que la mobilisation a été immédiate. Nous ne sommes qu’au début de la crise économique liée à la pandémie, et nombre de nos concitoyens sont inquiets pour leur avenir. Nous sommes quant à nous confortés sur le sens de ce que nous faisons, sur notre utilité, car notre modèle nous a permis de faire face à l’ensemble des problématiques. Plus que jamais, nos métiers sont ceux dont la société a besoin pour accompagner les parcours de santé et de vie.

O A. Notre groupe a affronté la crise sanitaire y compris financièrement. Entre les dépenses moindres en santé mais plus importantes en prévoyance, les mesures exceptionnelles de soutien gouvernemental aux établissements de soins et la contribution de solidarité Covid, les effets se sont compensés. Le résultat consolidé de notre groupe est redevenu bénéficiaire, traduisant les premiers effets des mesures de redressement du modèle économique. Notre solidité financière a été confirmée par l’agence de notation Fitch ratings qui a reconduit en janvier dernier la notation « A+ » du groupe et de ses principales entités. Cela confirme que malgré la crise, le Groupe VYV dispose des moyens financiers lui permettant de mettre en œuvre ses ambitions stratégiques de développement, comme en témoignent plusieurs opérations majeures menées en 2020, visant à renforcer notre poids dans le domaine de la prévoyance avec Mutex, ou de la gestion d’actifs avec Egamo.

Y a-t-il eu des impacts sur le plan de transformation Force VYV ?

O.A. : La crise a validé toute la pertinence de notre plan de transformation Force VYV, conçu pour créer des synergies au sein de l’ensemble de nos entités et métiers pour apporter plus de services à nos publics. Après une année complète de mise en œuvre en 2020, bon nombre de projets ont pu être menés à leur terme et sont désormais déployés au quotidien. Certains ont d’ores et déjà abouti à des premières réalisations concrètes, à découvrir dans ce rapport annuel. D’autres sont bien engagés, qui vont poursuivre leur développement en 2021. Enfin de nouveaux projets prioritaires ont été ajoutés, afin de prendre en compte les évolutions constantes de notre environnement et les attentes remontées lors des interrégionales.

Th. B. Nos interrégionales marquent un temps fort en 2020, car le groupe a besoin d’un ancrage territorial puissant pour parachever sa construction. Ces rencontres, ardemment souhaitées entre élus et collaborateurs, ont donné lieu à des partages riches qui sont autant de liens indispensables pour renforcer le maillage local. Interrompus en présentiel à mi-parcours lors du premier confinement, ces temps d’échanges, unanimement plébiscités, ont ensuite pu reprendre en distanciel, dans un format revisité. Au final, la somme des idées recueillies a permis d’identifier de nouvelles priorités. Elles vont de la mise en lumière de celles et ceux qui font le groupe au quotidien ou encore du besoin d’aller plus vite, plus loin, plus fort, au plaidoyer pour une régionalisation des politiques de santé.

Quels sont les grands rendez-vous du groupe dans les mois à venir ?

Th. B. : L’heure est à l’accélération et à l’approfondissement de notre modèle, pour faire la démonstration de la force de notre « empreinte mutualiste ». Je suis confiant dans l’avenir du Groupe VYV que j’ai le bonheur de présider depuis sa création. Pour autant, début juin, je ne solliciterai pas le renouvellement de mon mandat. Comme dans tout groupe mutualiste, nous agissons dans le cadre d’un collectif où se construit la stratégie et s’élaborent les projets. Des personnalités tout aussi motivées et passionnées vont prendre la relève et apporter une énergie toute neuve. Dans un souci naturel de continuité et de développement, je propose Stéphane Junique à ma succession, autour duquel pourra se constituer un nouveau collectif militant.

O.A. Là encore, la crise a conforté notre choix du moment de vie « aidant-aidé », qui pointe l’enjeu crucial de la détection des fragilités. Sa phase de déploiement démarre dans les entités du groupe, sur fond de bons retours des premiers pilotes. À l’agenda également, la structuration de notre métier « Services et assistance », déterminante pour déployer une logique servicielle généralisée, et la recherche de nouveaux gisements de synergies et de mutualisations entre nos métiers et nos entités. Au-delà de ces projets prioritaires, l’année 2021 marquera une nouvelle étape dans l’histoire du Groupe VYV. Après une première phase de construction, une seconde de mise en mouvement via notre plan de transformation, c’est une phase plus opérationnelle qui s’engage : une phase de concrétisation des solutions du groupe sur les territoires, au plus près des besoins de nos adhérents, clients, patients et habitants.

Téléchargez l'interview

  • Interview croisée
    PDF - 160 Ko

La puissance du collectif ne doit pas faire oublier les investissements individuels au service de notre projet. À l’image de ceux de Stéphane Dedeyan, directeur général du groupe jusqu’en février 2021 et Philippe Cotta, directeur général de VYV3 jusqu’en décembre 2020 auxquels Thierry Beaudet rend hommage.

« Stéphane Dedeyan nous a permis de transformer le groupe en restant vigilant sur sa trajectoire économique, sans rien lâcher de notre ambition sociale. Artisan du plan de transformation Force VYV, il a su faire franchir au groupe toutes les étapes structurantes qui lui ouvrent l’accès à un nouveau cycle : celui du déploiement à grande échelle et de l’embarquement. Pour mieux l’imposer désormais comme un acteur global de santé.

Quant à Philippe Cotta, désormais retraité, son itinéraire aura été exceptionnel au sein de l’univers mutualiste. À pied d’œuvre dès la construction du groupe, il a veillé à ce que le Groupe VYV marche sur ses deux jambes, l’assurance et l’offre de soins et d’accompagnement, dans une logique de progrès, d’innovation et de participation. Soucieux que le groupe gagne en taille sans perdre en proximité, Philippe a été le pilote des adhésions des différentes unions territoriales à VYV3, et a tenu un rôle décisif dans le rapprochement avec le Groupe Arcade. »

Environnement et perspectives

 

 

Virus, pandémie, confinement, crises, tests, masques, vaccins, variants, résilience, rebond… ces quelques mots suffisent à raconter l’année 2020 que nous avons tous traversée avec surprise, stupeur, inquiétude, interrogation… Une année 2020 illustrée par de nombreuses mesures d’exception prises en quelques mois et qui ont durablement impacté la vie des femmes et des hommes qui exercent les différents métiers d’un groupe mutualiste de santé tel que le nôtre. Rappelons simplement qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous vivons encore sous le régime de l’état d’urgence sanitaire, économique et social et qu’à ce titre, l’exceptionnel est devenu la norme et l’improbable notre quotidien.

La santé, le sujet de l’année

Nous n’aurons jamais autant parlé publiquement de santé. Des sujets autrefois réservés à des initiés occupent une place grandissante dans le débat public. Les questions de la prévention et du soin, des souffrances psychiques, du surpoids et de l’obésité, des addictions, de la sédentarité, et de tant d’autres maladies dites « chroniques » mises en lumière par les effets de la Covid sont désormais clairement posées. De même, la fameuse articulation entre « la ville et l’hôpital », marronnier des débats sur le système de santé, revêt une importance fondamentale, quand il est question de continuité des soins, de report d’opérations chirurgicales, ou de vaccination de masse. Enfin, autre grand classique des débats en santé qui anime les experts depuis des décennies : la répartition des rôles entre le financeur public (Sécurité sociale) et les organismes complémentaires d’assurance maladie, prend désormais une toute autre dimension, eu égard aux milliards de dette sociale accumulés, et aux gigantesques défis devant nous (financement de la prévention et des innovations, optimisation des ressources rares…), une fois passée la parenthèse enchantée de « l’argent magique » et du « quoi qu’il en coûte ».

Les contributions de notre groupe

Le pire serait que ces sujets de grande importance retournent dans l’ombre une fois la lumière des projecteurs de l’actualité braquée sur de nouvelles urgences. C’est pourquoi, en cette veille d’année présidentielle et législative, le Groupe VYV a souhaité apporter sa pierre à l’édifice à travers plusieurs contributions.

  • Le document intitulé « Pour améliorer notre santé, ne passons pas à côté de l’essentiel ! », véritable plaidoyer pour la santé, qui a pour but d’attirer l’attention des citoyens et décideurs publics sur les principaux enjeux de santé auxquels notre protection sociale fait face.
  • La note « Pour la santé des Français : un nouveau pacte avec les mutuelles », à destination du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM), qui propose de refonder la relation entre l’assurance maladie obligatoire et les complémentaires santé. Cela en misant sur la prévention,
    le respect des rôles des différents intervenants et le soutien aux initiatives de terrain.
  • Le plaidoyer « Le mutualisme, une idée et des principes qui ont de l’avenir ! » qui rappelle que les mutuelles de santé, par leurs valeurs et pratiques, demeurent pleinement pertinentes pour répondre à ce nouveau pacte entre l’Assurance maladie obligatoire et les mutuelles.
« Deux des commissions de VYV Coopération, influence et politiques de protection sociale et animation territoriale et formation, ont activement contribué à la rédaction et à la promotion du plaidoyer « Grand âge et autonomie » qui a permis d’installer le Groupe VYV comme acteur global au service de l’autonomie. »
Marie-Line Ducré
Directrice générale adjointe de VYV Coopération

Enfin, le Groupe VYV poursuit sa mobilisation auprès des pouvoirs publics pour une prise en charge digne des personnes âgées en perte d’autonomie.

A l’heure où se met en place la 5e branche de protection sociale, et où tarde à poindre le projet de loi grand âge, maintes fois annoncé et maintes fois reporté, les ambassadeurs du Groupe   VYV portent à la connaissance des parlementaires et des collectivités locales le plaidoyer « Grand âge et autonomie » élaboré à cette fin.

Par ailleurs, les entités du Groupe VYV se mobilisent sur le terrain pour initier par la preuve le « virage domiciliaire » : l’habitat inclusif que le rapport co-signé par Jacques Wolfrom, directeur général du Groupe Arcade-VYV, appelle de ses vœux, et la détection innovante des vulnérabilités par les services de soins à domicile dans les entités de VYV3.

Le contexte économique et financier en 2020

La crise sanitaire que nous traversons a fait de 2020 une année extrêmement éprouvante pour l’économie mondiale. La mise en place du confinement a entraîné un stress sans précédent sur nos modes de vie et de consommation ainsi que sur les perspectives de croissance. Face à ce double choc d’offre et de demande, les Etats et les banques centrales ont rapidement mis en place des mesures de soutien sans précédent afin de maintenir à flot nos économies paralysées. Ces aides ont conduit à une forte hausse du taux d’endettement des États et du bilan des banques centrales, accroissant les inquiétudes quant à la stabilité économique de nos pays. En France, le taux d’endettement rapporté au PIB atteint plus de 115% fin 2020, contre moins de 100% fin 2019. Concernant les valorisations boursières, après un choc d’une rare violence, les actifs risqués ont rebondi grâce aux injections massives de liquidités, ces dernières rendant les marchés financiers quasi-hermétiques à cette crise économique inédite. Ainsi, aux Etats-Unis le S&P500 a progressé de 16% et le Nasdaq de 44% en 2020. Quant au CAC40, il ne baisse que de 7% au 31 décembre 2020, alors qu’il avait chuté de près de 40% en cours d’année.

La situation financière du Groupe VYV

La pandémie de Covid-19 a eu des répercussions contrastées sur la situation financière de notre groupe :

  • des impacts importants sur les résultats des périmètres assurance et soins (moindres dépenses en santé, augmentation des arrêts de travail, activité réduite sur l’offre de soins) ;
  •  une taxe de solidarité Covid de 218 millions d’euros à l’échelle du groupe, représentant 3,9% du chiffre d’affaires santé 2020 ;
  • des mesures exceptionnelles de soutien gouvernemental aux activités de soins.

Au global, en intégrant également l’impact des mécanismes de redistribution aux adhérents et de solidarité, ces effets se compensent, et le résultat consolidé du Groupe VYV redevient bénéficiaire, à hauteur de +74 millions d’euros après un exercice 2019 déficitaire de -48 millions d’euros, du fait notamment de provisionnements exceptionnels liés à la baisse des taux.

Ces bons résultats permettent de conserver un niveau de solvabilité proche de celui de fin 2019 (ratio réglementaire de solvabilité de 175%, comme fin 2019, et ratio de surface financière de 204%, en léger recul par rapport aux 213% de fin 2019).

Tout au long de la crise sanitaire, notre groupe a su se mobiliser pour être aux côtés de nos adhérents, clients, patients et habitants. L’année écoulée a ainsi confirmé toute la pertinence de notre plan de transformation stratégique Force VYV et conforté notre modèle à très haute valeur relationnelle. Aujourd’hui, malgré un contexte économique défavorable, notre groupe poursuit son développement, notamment dans tous les domaines de la santé, plus que jamais essentiels.
Olivier Arlès
Directeur général par intérim du Groupe VYV et directeur finances et risques

Nos forces vives en actions

 

 

En 2020, la crise sanitaire a conforté la pertinence de notre vision, l’adaptation de notre modèle au monde d’aujourd’hui et notre volonté de « faire groupe ». Plus que jamais, nos quelque 45 000 collaborateurs et nos 10 000 élus ont mobilisé toute leur énergie pour co-construire notre projet et renforcer le sentiment d’appartenance.

S’adapter à notre ambition

L’UMG Groupe VYV a su adapter son organisation pour répondre aux enjeux stratégiques de notre groupe. À commencer par la direction développement collectif groupe qui a poursuivi son évolution vers une dynamique partenariale et de co-construction pour proposer du sur-mesure et renforcer le multi-équipement.

La direction de la transformation stratégique a pour sa part ajusté son organisation pour déployer ses missions de manière optimale : initiation et pilotage de solutions mutualisées de compréhension du groupe et de son environnement, animation de communautés, de politiques, de partenariats ou encore partage d’outils de connaissances, radars, cartographies…

 

Favoriser la mobilité

Pour que chaque salarié puisse s’impliquer encore davantage dans la réflexion et la construction de sa trajectoire professionnelle et devienne acteur de son parcours, le groupe a initié fin 2020 les « Ateliers Mobilités ». Une vingtaine de collaborateurs issus de différentes entités, réunis sur les territoires nantais et parisiens ont pu affiner leur projet professionnel et élaborer un plan d’actions, grâce à des séquences de coaching numérique et des temps d’échanges collectifs. Ces ateliers ont fait l’objet d’un retour d’expérience début 2021 avant un déploiement global sur l’ensemble des territoires d’emplois du groupe.

Une démarche prospective sur les métiers et les compétences a été entreprise au niveau du groupe, en commençant par la filière systèmes d’information. Conduits par la fonction RH des entités et des managers SI, les travaux ont abouti à une photographie globale de la filière qui a révélé des écarts avec les besoins en compétences liés aux transformations du métier, dans les entités et au niveau du groupe. Ils ont également permis d’identifier de nouveaux leviers d’action et de bâtir une feuille de route pour 2021.

Développer les compétences

En tant que groupe prudentiel, l’UMG Groupe VYV doit se conformer à des exigences réglementaires, notamment sur la compétence collective de son conseil d’administration.

Pour identifier les besoins en formation de ses administrateurs, l’UMG a travaillé sur un référentiel des compétences. Lors du premier semestre 2020, chaque administrateur, dans le cadre d’un entretien individuel, a eu l’occasion de s’autoévaluer et de cerner les formations dont il souhaiterait bénéficier.

L’agrégation de l’ensemble des entretiens donne une photographie de la compétence collective du conseil d’administration sur huit thématiques, allant du marché de l’assurance aux technologies du numérique, en passant par le système de gouvernance et les exigences législatives et réglementaires. Sur la base de ce référentiel sera établi un plan de développement des compétences, pour une période de trois ans (2021-2023).

La formation des administrateurs en chiffres


26
entretiens

8
domaines de compétences

52
demandes de formation

Une union de représentation unique à la FNMF

Trois ans après la création du Groupe VYV, les élus ont décidé, en décembre 2020, de créer une union de représentation unique pour parler d’une voix coordonnée au sein de la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF) en lieu et place des unions existantes : Istya et Harmonie Mutuelles. Afin de sécuriser le maintien du poste de son représentant au conseil d’administration de la FNMF, l’URMP demeure et l’union de représentation unique du Groupe VYV reprend, dans son périmètre, l’union Harmonie Mutuelles et l’union Istya, tout en s’ouvrant à toute mutuelle qui souhaiterait la rejoindre. En 2021, un comité de coordination dédié à l’animation de cette union sera mis en place, sous l’égide du comité des mandats.

Des ambassadeurs encore plus impliqués

La commission influence et politiques de protection sociale, rédactrice du plaidoyer sur le projet de loi « Grand âge et autonomie » et la commission animation territoriale et formation ont travaillé ensemble en 2020, pour impliquer nos élus ambassadeurs, dans la diffusion du plaidoyer et décupler son impact, auprès des décideurs et influenceurs locaux. Afin d’acculturer les ambassadeurs aux techniques d’influence, les directions gouvernance mutualiste et relations institutionnelles ont organisé deux webinaires de présentation du plaidoyer ainsi que treize séminaires régionaux. Ces sessions ont également permis d’adapter le plaidoyer et de prioriser ses arguments en fonction des réalités de chaque territoire. En complément, les ambassadeurs ont assisté à une table ronde sur le projet de loi « Grand âge et autonomie » en présence de Laurent Vachey et Dominique Libault, tous deux auteurs de rapports remis au gouvernement, ainsi que Marie-Anne Montchamp, présidente de la Caisse nationale de solidarité et d’autonomie (CNSA) et de Stéphane Junique, vice-président délégué du Groupe VYV, lors de la conférence annuelle des ambassadeurs.

Ambassadeurs tout-terrain

Ils sont 215 répartis sur l’ensemble du territoire et ont pour missions de :

  • créer du lien entre les différentes entités sur le terrain, notamment dans le cadre du plan de transformation Force VYV (interrégionales…) ;
  • faire connaître le groupe au plan local par l’organisation de rencontres inter-militants, de manifestations grand public…;
  • faire remonter les problématiques de terrain ;
  • porter auprès des acteurs des territoires (conseil départemental, agence régionale de santé…) des sujets comme le grand âge et l’autonomie.
« Nous avons la conviction que chacun, élu, collaborateur, doit être complètement partie prenante du projet qui est le nôtre, doit contribuer à le faire vivre, à l’incarner là où il se trouve. »
Thierry Beaudet
Président du Groupe VYV

Porter ensemble notre projet

A l’écoute du terrain, nos cercles politiques et managériaux ont souhaité organiser des rencontres régionales avec des élus et collaborateurs de l’ensemble de nos entités. Objectif de ces interrégionales Force VYV : créer un moment fort de partage et de débats pour construire ensemble les réponses mutualistes adaptées aux évolutions de notre environnement et aux attentes de nos publics. Démarrée en février 2020 à Reims, la série de huit étapes s’est poursuivie en Martinique, à Bordeaux et Paris avant d’être interrompue en mars, en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie. Mais au vu du franc succès rencontré, les quatre autres dates ont été reprogrammées sous forme d’une émission de télévision numérique interactive, en septembre à Tours et Nantes et en octobre à Lyon et Aix-en-Provence. Les quelques 500 contributions issues de ces rencontres ont ensuite été partagées et priorisées par une centaine de nos élus et collaborateurs. Cinq thèmes prioritaires ont été identifiés pour initier ou accélérer des initiatives entre entités dans les territoires.

Les interrégionales en chiffres


1 500
élus et collaborateursréunis pour les quatre premières rencontres
Plus de
8 000
personnes participantes au total
Près de
500
propositions d’actions

97%
des participants satisfaits et très satisfaits

Célébrer la vie

A travers la valorisation de nos actions conduites pendant la crise Covid, notre première campagne publicitaire rend hommage tout à la fois à la famille, la solidarité, la culture, l’espoir, la confiance, l’humain, l’amour… Car la vie est ce que nous avons de plus précieux ! Elle témoigne également de la singularité de notre modèle autour de nos quatre métiers et affirme notre positionnement d’entrepreneur du mieux-vivre.

La crise sanitaire a révélé, comme une évidence, notre capacité à nous mobiliser, à prendre soin, à faire ensemble. Mis à l’épreuve, notre modèle unique en son genre a prouvé son dynamisme et sa valeur ajoutée. C’est cela que porte la première campagne du Groupe VYV.
Jean-Yves Larour
Directeur de la communication groupe

groupe-vyv.fr a fait peau neuve !

Après plusieurs mois de travail et de co-construction avec les différentes directions de l’UMG, le nouveau site web de notre groupe a été mis ligne.

Résultat : une nouvelle plateforme à nos couleurs, qui reflète la richesse de notre groupe et met en avant notre ambition d’être l’entrepreneur du mieux-vivre au travers de la synergie de nos quatre métiers.

Autre grande nouveauté : un espace entièrement consacré à VYV3 et l’ensemble de l’offre de soins et de services proposée par ses 1 400 établissements. Des travaux ont par ailleurs été menés avec les entités pour construire un socle commun qui renforce la visibilité de leur appartenance au Groupe VYV et la cohérence de l’ensemble de nos dispositifs digitaux. Un bandeau commun, mettant en avant la synergie de nos quatre métiers, sera ainsi progressivement déployé en bas de page des sites Internet des entités du groupe.

 

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux
Groupe VYV, Entreprneur du mieux-vivre